Attaque en Syrie : environ 52 civils tués

L’ attaque de la coalition, menée par les États-Unis, dans le nord de la Syrie, visant le groupe État islamique, a tué pas moins de 52 civils, selon le Monitor.

Rami Abdel Rahman, directeur de l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a déclaré que la coalition, menée par les États-Unis, a frappé tôt vendredi, le village de Birmahle dans la province d’Alep et tuant 52 civils. Il a souligné que sept enfants étaient parmi les victimes, mais que le bilan pourrait augmenter, car les secouristes se battaient encore pour sauver 13 personnes prises au piège sous les décombres.

Au moment de l’ attaque, les miliciens kurdes et les combattants rebelles syriens se sont heurtés aux djihadistes, se trouvant dans une ville située à environ deux kilomètres plus loin de Birmahle.

« Aucun combattant de l’État islamique » n’a été tué dans les frappes sur Birmahle, a déclaré Abdel Rahman, en ajoutant qu’aucun EI n’habite dans le village, mais des civils.

Le porte-parole du Commandement central américain, le colonel Patrick Ryder a annoncé à l’AFP qu’il n’y avait « aucune information pour confirmer que l’ attaque aérienne de la coalition a entraîné des pertes civiles ». Il a ajouté que « peu importe, nous prenons toutes les allégations au sérieux et allons faire un examen approfondi ».

Le premier ministre canadien Stephen Harper, quelques jours après le vote des législateurs à Ottawa pour étendre la contribution de leur pays à la coalition menée par les États-Unis contre le groupe État islamique, a retardé sa visite pour l’Irak, suite à ces nombreuses pertes de vie.

Les raids aériens de la coalition internationale ont été faits pour soutenir les milices kurdes en guerre contre l’État islamique, dans la province d’Alep, plus particulièrement dans la ville frontalière pointe d’éclair Kobane, qui est près de Birmahle.

Soutenus en attaque, les combattants kurdes ont pu chasser les djihadistes sur Kobane en janvier.

Avant les attaques de vendredi, en septembre 2014, depuis qu’il a commencé à attaquer des positions de l’État islamique, les raids de la coalition avaient tué 66 civils en Syrie.

Source : www.telegraph.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>