Attentat à Bagdad : pas moins de 17 morts

Dans quatre attentats à la bombe, y compris une voiture piégée revendiquée par des militants de l’État islamique (EI) dans la capitale irakienne et dans ses périphéries, pas moins de 17 personnes ont été tuées.

Le groupe insurgé sunnite a annoncé dans un communiqué des miliciens chiites dans le quartier de l’est de Bagdad, Ameen, ont été ciblé par ces attentats. Douze personnes ont été tuées et 42 personnes ont été blessées dans l’explosion selon la police et des sources médicales.

Le gouvernement tente de déloger les insurgés du nord et de l’ouest du pays, mais les progrès ont été lents, en particulier dans la province d’Anbar.

À Bagdad, deux civils ont été tués et sept autres ont été blessés quand une bombe a explosé lors d’un attentat dans le quartier nord chiite de Shaab, selon les médecins et la police.

Des explosions ont aussi entendu dans les zones majoritairement sunnites, ont indiqué les sources. Dans Latifiya, à environ 40 km au sud de Bagdad, un attentat à la bombe a tué deux personnes. Une autre explosion près d’une patrouille de l’armée à al-Mashada, périphérie nord de la capitale, a laissé un soldat mort et quatre autres blessés.

Trois civils ont également été blessés quand une roquette a atterri dans le quartier de l’ouest d’Al-Shula. Il n’y avait pas de revendications de responsabilité pour les petites bombes, mais le commandement des opérations à Bagdad a blâmé l’État islamique pour l’attaque à la roquette.

Le centre de commandement militaire a déclaré dans un message sur Facebook qu’il a découvert des lance-roquettes sur deux gros camions dans la région de Taji au nord-ouest de la capitale qui ont été utilisée pour tirer plusieurs roquettes Katioucha vers la base militaire de Camp Victory près de l’aéroport de Bagdad.

La capitale a également assisté à une récente vague d’enlèvements et d’attaques contre des responsables gouvernementaux et civils. Selon la police et les médecins, des hommes armés ont abattu, plus tôt dans la journée, un responsable local avec son fils et son neveu dans la ville de Tarmiya, à environ 25 km au nord de Bagdad.

Source : www.reuters.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>