Funérailles: pourquoi l’avons-nous fait à notre façon …

Un nombre croissant de familles en deuil choisissent de s’occuper et de choisir elles-mêmes la cérémonie d’adieu tout en écartant la cérémonie traditionnelle.
Une belle soirée d’été le mois dernier, ma mère, mes frères et sœurs et moi étions réunis autour du lit dans lequel mon père était mort quelques instants plus tôt. Il avait 95 ans, et nous avions su que ça allait arriver. Malgré une descente déchirante dans la démence au cours de ses derniers mois, c’était la fin paisible d’une vie longue et heureuse pour mon père.

Après l’annonce du décès, le temps entre l’adieu et la réflexion est quasi inexistant quand un proche meurt. La magnifique maison de retraite où mon père a passé ses 20 dernières semaines a dit que nous pouvions prendre autant de temps que nous le voulions avant que son corps soit enlevé. Cependant, étant dans l’incertitude des conséquences de la chaleur inhabituelle de cet été sur le corps sans vie de mon père, après quelques heures nous avons décidé d’appeler une compagnie funéraire que nous avions identifiée plus tôt.

Le lendemain matin, nous avons commencé à parler de la cérémonie. Nous savions que nous ne voulions pas d’une occasion explicitement religieuse, ou quelque chose de trop formel, et nous étions conscients que beaucoup de gens demandent habituellement à ce qu’un représentant de l’église célèbre les funérailles. Mais, nous nous sommes demandés, pourquoi? Pourquoi un étranger dirige-t-il une cérémonie pour quelqu’un de si important dans nos vies – une personne qui ne l’a jamais rencontré et qui nous dictera ce qu’il faut dire? Au lieu de cela, pourquoi ne pas le faire nous-mêmes?

Il s’avère que nous n’étions pas seuls à penser cela. Les experts du secteur funéraire signalent une augmentation du nombre de services dispensés par les membres de la famille, certains allant même plus loin en se dispensant totalement des services d’une entreprise de pompes funèbres et en préparant eux-mêmes leur corps à la crémation ou à l’enterrement. Adrian Pink de Town and Country, la société funéraire indépendante dont nous avons sollicité les services pour mon père, a déclaré: «Au cours des cinq dernières années, nous avons vu de plus en plus de services dirigés par des familles.»

Leedam, une entreprise spécialisée dans les enterrements naturels ou forestiers, rapporte des résultats similaires. Le nombre de familles choisissant d’organiser des cérémonies elles-mêmes augmentent petit à petit. « Il n’y a certes pas de courbe abrupte, mais une légère hausse car certaines familles pensent vouloir reprendre le contrôle », a déclaré le fondateur James Leedam, qui estime qu’environ 3% de ses clients choisissent cette option. En particulier, la génération des baby-boomers – maintenant confrontée à sa propre mortalité – remet en question la « bonne » manière de faire les choses. « Le secteur funéraire est secoué par toutes sortes de facteurs », a déclaré Leedam. « Par exemple, David Bowie a opté pour une crémation directe sans fioritures a convaincu beaucoup de gens de ne pas avoir à suivre un modèle établi. »

Dans le cas d’une crémation directe, il n’y a ni cérémonie ni la présence d’aucun membres de la famille ni les amis. Les cendres sont ensuite restituées aux familles, qui peuvent organiser une cérémonie de dispersion ou un autre événement commémoratif dans le lieu de leur choix. Le coût est généralement de 1 000 à 1 500 £, soit environ un tiers de celui d’un enterrement crématoire conventionnel.

Dans notre cas, tous les membres de la famille y compris ma mère partageaient les tâches, prenaient la responsabilité d’organiser et de diriger les funérailles de mon père. Ses quatre enfants et neuf de ses 11 petits-enfants adultes ont joué un rôle: faire un discours ou porter son cercueil. Les funérailles qu’il aurait voulu avoir et nous ne l’aurions pas voulu autrement.

Source: Theguardian.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>