Inde : le bilan des morts de la grippe H1N1 s’élève à 700

L’Inde a demandé à ses États d’assurer un approvisionnement suffisant de médicaments antigrippes et de tests de diagnostic, luttant pour enrayer une épidémie de grippe H1N1 qui a tué plus de 700 personnes au cours des huit dernières semaines.

Le gouvernement a déclaré jeudi ne pas avoir de pénurie de médicaments pour traiter la maladie, après des reportages de Jammu-et-Cachemire dans le nord de Mumbai disant que les chimistes privés étaient à court de médicaments et que les clients se précipitaient pour constituer des réserves. L’épidémie a jusqu’à présent rendu malade plus de 11.000 personnes et en a tué 703, a rapporté le Press Trust of India jeudi.

Plus de gens ont tendance à attraper la grippe dans les mois les plus froids que le reste de l’année, si l’épidémie de cette année de la grippe H1N1 dans le nord de l’Inde semble être la pire depuis 2009.

«Les gens sont pris de panique parce qu’il est très difficile de différencier H1N1 de la grippe habituelle. Même pour les médecins c’est dur. Il est difficile de dire pourquoi les taux de mortalité de cette année sont si élevés. » a déclaré Yatin Dholakia, un spécialiste basé à Mumbai.

Les personnes âgées, les femmes enceintes, les jeunes enfants, les diabétiques avec les niveaux de sucre mal contrôlés, et les patients VIH sont exposés au « plus haut risque» de développer des complications suite à la grippe, que leurs systèmes immunitaires ont tendance à être plus faible.

Gujarat, Rajasthan, Telangana, Delhi, Jammu et Cachemire semblent être les Etats les plus touchés par l’épidémie de la grippe H1N1. La maladie circulant en Inde aujourd’hui est causée par la souche H1N1 du virus de la grippe, et les symptômes comprennent une forte fièvre, des maux de gorge, fatigue, frissons et maux de tête. Les gens peuvent acquérir la maladie par l’inhalation de gouttelettes contaminées éjectées par la toux d’un patient malade ou les éternuements ou en touchant des surfaces infectées.

La maladie s’est propagée rapidement. Il y avait 5157 cas signalés dont 407 décès cette année, a déclaré le ministère de la Santé le 11 février. Dans les huit jours qui suivent, le nombre de cas a plus que doublé, le Press Trust of India a rapporté jeudi.

Source: www.bloomberg.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>