Indonésie: Plus de 2 000 morts à Sulawesi

Le bilan est lourd ! Le séisme et le tsunami qui ont touché l’île de Sulawesi en Indonésie ont fait plus de 2 000 morts, selon l’agence de prévention des catastrophes. Les autorités locales avaient l’intention de mettre fin à la recherche de milliers de victimes avant cette déclaration. D’après Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’Agence, le nombre des issues fatales découlant des deux catastrophes jumelles du 28 septembre dernier s’est élevé à 2 010.

Toujours selon lui, les autorités tiendraient une cérémonie de prière ce jeudi pour marquer la fin des recherches dans les quartiers de Balaroa, Petobo et Jono Oge de la ville de Palu, où le tremblement de terre a provoqué l’ouverture du sol, l’effondrement des maisons avec les occupants à l’intérieur. L’accès difficile aux terrains a dû stopper les efforts pour récupérer des corps. Plusieurs d’entre eux ont été sont ensevelis, jusqu’à une profondeur de 3 mètres, sous la boue et des gravats. Par ailleurs, l’état de décomposition avancé des corps les ont rendus méconnaissables et cet état pourrait entraîner une contamination.

« Le 11 octobre prochain, une cérémonie de prière sera organisée pour les communes à Balaroa, Petobo et Jono Oge, en signe de la fin à l’évacuation des corps », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse quotidienne concernant les efforts de secours. Toutefois, la fin des recherches officielles n’empêcheraient pas les villageois de continuer à faire leur propre recherche dans les ruines afin de retrouver leurs proches. Les zones, qui ressemblent maintenant à de vastes terrains désertiques, seront transformées en parcs mémoriaux pour rendre hommage aux victimes. Par ailleurs, les survivants seront relogés dans des endroits en sécurité.

Selon l’agence de gestion des catastrophes, près de 5 000 personnes seraient portées disparues dans les chefs de village de Balaroa et de Petobo. La région aurait enregistré environ 508 répliques depuis le séisme de magnitude 7,5. Il y a eu formation d’un immense cours d’eau détruisant de vastes étendues de terres à Palu et dans les zones environnantes.

Les responsables ont indiqué que la catastrophe, détruisant plus de 65 000 habitations, a déplacé plus de 70 000 personnes. Des milliers de personnes vivent toujours dans des abris de fortune à Palu, mais la vie commence à revenir à la normale dans certaines régions et des plans de réaménagement seraient en cours.

Source: Ca.news.yahoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>