Tikrit : environs 597 cadavres exhumés

Les cadavres des centaines de personnes qui sont surement ceux des soldats exécutés l’année dernière, 597 corps d’après le Parisien, dans la ville de Tikrit, nouvellement libérée des militants État islamiques, ont commencé à être exhumés des fosses communes par les équipes de médecins légistes irakiens, selon la déclaration d’un porte-parole du gouvernement, mardi.

Kamil Amin, le ministère des Droits humains de l’Irak a déclaré que le travail d’exhumation des cadavres a débuté lundi sur huit emplacements à l’intérieur du complexe des palais présidentiels de Tikrit, où une grande partie de l’assassinat a certainement eu lieu.

Juin dernier, les militants de l’État islamiques ont envahi la ville natale de Saddam Hussein et capturant environ 1 700 soldats alors qu’ils tentaient de fuir le Camp Speicher, une base aérienne utilisée précédemment par les troupes américaines sur la périphérie de Tikrit.

La chute de Tikrit faisait partie de l’assaut État islamique qui a stupéfié les forces de sécurité irakiennes et l’armée. Les militants ont progressé et ont saisi les villes principales et ses environs dans le nord et l’ouest du pays.

Plus tard, le groupe État islamique a mis en ligne des images qui montre ses hommes armés exécutant des dizaines de soldats, après le déchargement des captifs sur des camions, puis en les forçant à se mettre sur le ventre dans un fossé peu profond, leurs mains attachées derrière le dos.

D’autres vidéos ont montré des hommes armés masqués portant les cadavres des soldats, après les avoir tiré une balle dans la tête, puis les jeter dans la rivière Tigre à l’intérieur du complexe de palais présidentiels à Tikrit, et qui l’a rendue ensanglantées.

Après des semaines d’affrontements acharnés, les forces irakiennes et les milices chiites alliées, ont réussi à reprendre Tikrit, du groupe État islamique. Les frappes aériennes de la coalition, sous le commandement américain, qui ne faisait pas au début, partie de l’opération, ont contribué à leur victoire.

Amin a déclaré à l’Associated Press qu’au moins 12 cadavres, dont les tests en laboratoire seront effectués pour les faire correspondre avec des échantillons d’ADN qui ont déjà été pris à partir de près de 85 % de familles des victimes, ont été exhumés lundi.

Source : www.voanews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>